Portrait de Philippe Mendiburu

Lettre ouverte à Mr. Philippe Mendiburu,

Paris le 1er Janvier 2009

Docteur SWING , Mister GREAT

Dans un pays qui sent bon la convivialité, vit un homme qui vous transmet à peine arrivé, l'envie qui colle déjà à vos … basques de revenir le plus tôt possible . A peine posées vos semelles sont déjà impatientes de caresser à nouveau les greens du Golf d'Ilbarritz.

Par le talent d'un professionnel doté d'une belle prestance, dont la poignée de main franche prolonge un sourire accueillant.

" Il " est à la passion du golf ce que Picasso est à la peinture, Tabarly à la voile, Zidane au football ou Lévi-Strauss à l'étude des peuples premiers comme lui à l'expertise des amateurs en herbe .Ce qui est plus que le cas de le dire au ras de la balle !

Tout croyant -incrédule -sceptique qui aurait perdu la foi dans son swing doit immédiatement consulter Docteur… Swing* Il est le seul à même de fournir une ordonnance avec l'assurance toute ..vitale comme la carte , d'une dépense remboursée en moments de plaisir à accumuler pendants les 5 jours du stage.

Car le champion et vice champion de France 5 années durant cache au sommet de ses épaules, pivot d'un enseignement de haut vol, les qualités d'un pédagogue exceptionnel jusqu'au bout de son club.

" Venez me voir , regardez moi ". Ne vous méprenez pas : aucune suffisance dans la ferme interpellation pour corriger tout défaut analysé avec l'acuité d'un radiologue du geste.

" Il " fait de son corps en mouvement la vitrine d'une excellence à atteindre et le remède idéal à toute imperfection persistante de votre part. La parole se joint au geste pour ne jamais condamner mais toujours positiver. Docteur Swing maîtrise le verbe pour faire de chaque diagnostic un réconfortant " backswing " de mots justes sur le fairway d'une progression ainsi accélérée. L'œil est aussi aiguisé qu'est intact son amour viscéral du golf.

Sur l'étiquette du grand champion le temps n'a pas encore déposé la moindre poussière et le Grand cru Mendiburu offre au mouvement des bras ou du bassin ce qu'un Petrus ou un Yquem procure au palais : une jouissance inoubliable.

Paradoxe car le grand maître ,plutôt soufi voir zen, n'a jamais bu même aux grandes occasions. Il laisse à ses stagiaires le privilège de littéralement " boire " ses paroles jamais boursouflées de vanité ou de condescendance feinte.

Généreux de son temps comme de sa science, il porte plus haut et plus fort l'ambition du sport qui lui a tout donné, gloire et reconnaissance sociale.
Regardez le- venez le voir. Sur les spots du centre d'entraînement de Biarritz, quelle que soit la météo, il est le soleil qui éclaire les zones d'ombre de tout amateur déjà contaminé à l'observer.

La seule pluie que Philippe Mendiburu connaisse, c'est celle des compliments jamais feints qu'ont fait circuler entre elles et eux les 22 000 stagiaires qui ont fréquenté depuis 1989 l'Académie éponyme.

Docteur Swing est aussi Mister Great. Car l'homme est certes grand par la taille , mais plus encore par sa philosophie de la vie et la vision du golf qui l'anime .Tel un chevalier portant son honneur au bout de son épée , il nous a communiqué l'immense bonheur de vivre le nôtre au bout de chaque fer.

See you soon Mr. Great.

Alain Mingam

*Patrick Francés- dans Le Monde 1992